Je veux être heureux à 65 ans

5 06 2009

Aujourd’hui, je viens de rencontrer une personne qui m’a fait comprendre quelque chose de profond.
Il s’agit de Peter, un homme de 65 ans. Le front dégarni, les lunettes aux verres progressifs gentiment posées sur son front, rasé de prés, le gilet de pécheur, la bedaine et le chapeau d’Indiana Jones, le sourire sage.

Peter, une inspiration
Album : Peter, une inspiration

7 images
Voir l'album

Peter est le père de ma couchsurfeuse, elle est a Montréal en ce moment, de l’autre coté du pays, cependant elle m’a dit que son père m’accueillerait avec plaisir. Ce qui fut le cas.
Cet homme qui se remarque tout de suite par sa bonne humeur, son flot de petites blagues et sa malice, m’emmène de surprise en surprise… Nous commençons par aller acheter des fruits à la caravane d’une jeune femme qui vend sa marchandise sur le bord de la route depuis 14 ans. Lui vient depuis 13 ans. Ils sont amis. On joue avec les chiens et on repart avec quelques raisins, abricots et cerises. Je suis accueilli en ami. On devient vite complice.

Ensuite nous cuisinons ensemble petits légumes sur gros pavé de bœuf qui constitueront un repas magique savoureusement arrosé d’un bon petit cabernet sauvignon.
Au cours de ce repas, il n’a cessé de me compter ses aventures autour du monde dans les années 70. Des aventures en stop, en bateau, en train, seul et parfois accompagné.
Le temps de ce repas ensemble, j’ai vu dans ses yeux l’émerveillement d’un gosse qui découvre un nouveau continent, d’autres cultures, la surprise d’un ado qui se voit offrir des lifts en stop très facilement parce qu’il est bien accompagné par une jeune et jolie australienne, le plaisir d’un jeune adulte au contact des nombreuses voyageuses qu’il croise, séduit et aime le temps d’une nuit sur sa route, et la sagesse de l’homme mûr et serein qui tombe amoureux et se marie en chemin et ainsi s’arrête pour fonder sa famille.

Peter est heureux, serein, et rayonnant. En ces 6 années de vadrouille, il a expérimenté plusieurs boulots, rencontré des centaines de personnes, appris d’autres langues. Rien de vraiment exceptionnel, mais ce qui fait de Peter un homme particulier à mes yeux du moins, c’est qu’à 65 ans, il est profondément heureux.

Cette discussion fut contée avec une magnifique et agréable pointe d’humour en me parlant de son ticket tour du monde en cargo : « I saw a lot of water! » Rires aux éclats… Il racontait ses histoires pour les partager, mais je voyais dans son regard scrutant le plafond, cherchant ses mots pour qualifier au mieux ses émotions sur le moment, je voyais que le principal public de ces histoires était lui-même. Des histoires qui, sachant qu’il les a vécues, le rendent réellement serein jusqu’au fond de son être sans regret sur sa vie. Ayant passé cette étape de se rassurer lui-même, de se rappeler qu’il a bien vécu, il ne peut que compter ses histoires avec plaisir et sans artifices, pour le bonheur de son auditoire.
En me parlant du capitaine de bateau qu’il convainc via son humour, je sens qu’il est content de lui, en me parlant de l’hôpital psychiatrique où il a travaillé deux ans, je sens qu’il a appris, en me parlant de cette anglaise avec qui il a passé des nuits merveilleuses dans une auberge de jeunesse au Pérou, je sens qu’il a été comblé.
Aujourd’hui, Peter est retraité, divorcé, père de 2 enfants. Il conserve une belle relation amicale avec sa femme et ses enfants de 22 et 26 ans grandissent et étudient, et prennent leur envol. Peter continue de travailler pour une petite boite de production de vidéos de sensibilisation autour du thème environnemental. Sa maison est très désordonnée, sa vie est très remplie.
Aujourd’hui je viens de rencontrer Peter qui m’a fait comprendre que quand j’aurai 65 ans, je veux être heureux.
La maxime « carpe diem » prend tout son sens, celle disant « on n’a qu’une vie » la surpasse et ma pensée « je veux être heureux à 65 ans » trouve un chemin, une raison.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




la vie de saisonnier |
madeinthaiklo |
babytraveltour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mundus Antiquitatis
| 2008: Sur les chemins du su...
| Ben & Marion's Australi...