Viajar a dedo en Argentina

26 11 2008

1000 km de stop à travers la Pampa nous séparent de Buenos Aires, depuis la frontière avec le Paraguay. Le trajet se fera en 2 jours et 7-8 véhicules (l’éternelle alliance pick up, voitures, camions, cars) dont 900 km avec le même camionneur que des policiers argentins ont arrêté pour nous. Malgré leur mauvaise réputation liée à la corruption très présente et leur amabilité dissimulée, les policiers sur lesquels nous sommes tombés se sont montrés très coopératifs. Ils tenaient un barrage routier, comme on en trouve tous les 250 km en Argentine. Ainsi, après leur avoir demandé s’ils pouvaient nous aider pour trouver un véhicule, les 5 policiers ont fait de l’excès de zelle en arrêtant tous les véhicules pour leur demander leur destination pendant qu’on discutait de voyage avec leur chef… Ca a du bon de voyager.

Viajar a dedo en Argentina
Album : Viajar a dedo en Argentina

6 images
Voir l'album

Finalement c’est un poids lourd Brésilien qui nous prendra, après seulement quelques minutes de barrage policier intensif. Trajet direct pour Buenos Aires. Le chef nous salue en nous lançant un « bon voyage » dans un français approximatif.

Notre ami brésilien ne dérogera pas à la loi de l’hospitalité époustoufflante de sa nation. Même en dehors des frontières, les repas nous sont offerts, on n’a même pas le droit de faire la vaisselle. Fique a vontade! (à traduire par : faites comme chez vous, mettez vous à l’aise, sers toi dans le frigo, et tout le reste !) Toujours aussi impressionnant.

Ce sera avec ce poids lourd que nous vivrons notre première crevaison. Petit cours de mécanique de camion, et ça repart. Il nous déposera en plein centre de Buenos Aires.

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




la vie de saisonnier |
madeinthaiklo |
babytraveltour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mundus Antiquitatis
| 2008: Sur les chemins du su...
| Ben & Marion's Australi...